En prenant part ce 08 mars 2019 au Boulevard du 20 mai à Yaoundé, au défilé marquant la 34ème édition de la Journée internationale de la femme, l’épouse du Chef de l’Etat a renouvelé son engagement et réaffirmé la ferme volonté du Président de la République pour l’avancement des droits de la femme dans une société camerounaise résolument tournée vers l’émergence. Cette Journée de la femme était, en effet, célébrée sous le thème, « Croisade contre les inégalités de sexes : s’arrimer à la nouvelle impulsion ».

 

Accueillie au lieu de la cérémonie par la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, Marie Thérèse Abena Ondoa, la Première Dame, habillée, comme les autres femmes, aux couleurs du pagne de la fête,  a pris place à la loge d’honneur, sous les acclamations d’une foule nombreuse composée notamment des épouses des grands corps de l’Etat.  

Pendant plus de deux heures, la Première Dame a vu passer de dizaines de milliers de femmes joyeuses, donnant parfois de la voix pour des causes qui leur sont propres et pour des préoccupations d’intérêt national telles que la paix, la sécurité et la stabilité du Cameroun.

Les femmes camerounaises ont une fois encore exprimé leur gratitude au Président de la République, Paul BIYA, pour sa politique généreuse en faveur de leur émancipation et de leur promotion ainsi que pour son engagement pour la paix et la stabilité du Cameroun. Elles ont dénoncé les manœuvres de déstabilisation de notre pays et apporté leur total soutien au Chef de l’Etat. Les femmes ont également exprimé leur sincère reconnaissance à Madame Chantal BIYA pour ses nombreuses œuvres humanitaires et sociales.

Cette impressionnante parade féminine a été régulièrement ovationnée par la Première Dame en signe de communion et d’encouragement. Le passage des personnes malvoyantes et des handicapées moteurs a particulièrement retenu l’attention de la Première Dame. Très touchée par leur effort et leur esprit patriotique, Madame Chantal BIYA s’est levée de son siège pour aller faire une accolade à l’une des défilantes. A travers ce geste qui traduit sa sensibilité face à la souffrance humaine, Madame Chantal BIYA a apporté une touche particulière au défilé du 8 mars 2019.

 L’autre image saisissante de cette parade aura été le passage, sous le signe du vivre ensemble dans la paix et la concorde, des femmes originaires des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et ainsi que celui des femmes regroupées sous la bannière du « Grand Ouest ».

Sommet Extraordinaire de la CEMAC, 21-22 Nov. 2019