Trois heures, c’est le temps qu’aura duré l’audience accordée ce 6 décembre 2018 au Palais de l’Unité par le Président de la République, Paul BIYA, à l’ambassadeur de France au Cameroun, Gilles Thibault. Une durée qui témoigne de la densité et de la variété des sujets abordés au plan de la coopération bilatérale, de l’actualité sous-régionale et en France.

S’agissant de notre pays, le Chef de l’Etat et le diplomate français ont passé en revue la riche et fructueuse coopération entre Yaoundé et Paris, appelée à se renforcer durant ce nouveau septennat. L’un des signes forts étant le bouclage, il y a quelques semaines à Paris, des financements du projet de construction du barrage hydroélectrique de Nachtigal, avec une augmentation de l’actionnariat français dans le portefeuille de la société « Nachtigal Hydro Power Company ». Ce projet de 420 MW, dont les travaux vont démarrer bientôt, contribuera à améliorer significativement l’offre d’énergie au Cameroun.

Au plan sociopolitique et sécuritaire, il a été question de la lutte contre la secte islamiste Boko Haram dans la région de l’Extrême-Nord et, surtout, de la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Le diplomate français s’est félicité de la création par le Chef de l’Etat du Comité de désarmement, de démobilisation et de réintégration des ex-combattants de Boko Haram et des groupes armés dans les deux régions suscitées. Il a estimé que cette décision ouvre des perspectives nouvelles pour le retour définitif à la paix dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest.

Au plan sous-régional, la situation en RCA et l’état de santé du Président gabonais Ali Bongo Ondimba ont été évoqués. Le Chef de l’Etat et son hôte ont souhaité un prompt rétablissement au Président Ali Bongo.

Enfin, le Président Paul BIYA a été informé des mesures prises par Paris pour trouver une solution au mouvement social des « gilets jaunes » en France.

Un haut dignitaire chinois au Palais de l’Unité